Quand tu penses que t’as tout entendu…

Hippie by marie. a. (trying to catch up!)
Hippie, a photo by marie. a. (trying to catch up!) on Flickr.

Avoir des enfants c’est sans cesse repousser les limites. Quand tu penses que tu ne pouvais pas passer une plus mauvaise nuit, ton bébé te prouve que tu te mettais le doigt dans l’oeil jusqu’au coude. Quand tu penses que t’as changé la couche la plus puante du monde entier, la vie se charge de te rappeler que ta progéniture peut se surpasser. Quand tu penses que t’as ramassé le plus gros dégat ever, une petite fille qui s’ennuie et un marqueur permanent te font réaliser que ramasser une poche de farine c’est pas siii pire finalement. Puis quand tu t’imagines que t’as subit la pire humiliation publique parentale, ben y’a Punky pour te faire dire que tu devrais savoir qu’elle est capable de faire encore mieux.

Avertissement, l’anecdote qui suit peut vous semblez vulgaire. Vous êtes avertis.  (Petits yeux chastes, partez d’ici.)

Donc, Punky parle beaucoup. Punky parle de tout et de rien. Punky parle à tout le monde. Une de ses activités favorite : se balancer chez ma voisine en lui racontant tout ce qui lui passe par la tête.

Punky : Oh, je suis allée laver des jouets hier!

Voisine : Ah, oui?

Oui, pour aider des enfants qui ont pas beaucoup de sous.

– Super. (Ma voisine, tout comme moi, est passée maitre dans l’art de faire semblant qu’elle s’intéresse vraiment à toutes les histoires des petites filles.)

– Après, je suis allée au travail de Papa pour l’aider. * (*aider étant un bien grand mot hein!)

– Ah oui?

– Ouain, pis après Maman est allée dans le restaurant. Parce qu’elle n’aime pas ça fourrer.

– ( … )

Ok. N’appelez pas la DPJ, ne plaignez pas Chéri, faut remettre tout ça en contexte. La veille nous étions allés à Québec pour la journée du bénévolat Telus et en revenant à la maison, j’ai voulu faire plaisir aux filles et je suis arrêtée au service à l’auto d’un restaurant connu pour commander une douzaine de beignes. Puis, chanceuse comme je suis, je me suis aperçue qu’il y avait une errreur dans ma commande, je suis donc allée dans le restaurant en disant à mon chum que j’allais échanger les beignes qui n’étaient pas les bons, mais évidement, je n’ai pas choisi les bons mots parce que tout ce que Punky a retenu, c’est le mot qui peut prendre un tout autre sens s’il n’est pas mis dans le bon contexte. Leçon apprise : y’a toujours place à l’amélioration lorsqu’il s’agit de faire honte à sa mère.  Puis utiliser le terme beigne Boston au lieu de Beigne fourré.  J’aime pas mal mieux que ma fille répète que je n’aime pas Boston bon.

Publicités

A propos oknotok

Je suis la fille qui a dit qu'elle n'aurait pas d'enfants. Je suis celle qui prends trop de photos. Et qui ne fait pas assez de ménage.
Cet article a été publié dans Mon p'tit moi, Punky. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Quand tu penses que t’as tout entendu…

  1. Caroline dit :

    Hahahahahihihihihi

  2. Catherine dit :

    Hahaha ! Anecdote hilarante. 🙂

  3. Ginger dit :

    Ha ha, vraiment gênant !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s